Il arrive très souvent qu’on perde la foi en l’humanité. Et il arrive plus fréquemment encore, de perdre confiance en ses propres capacités. Face à un tel sentiment, retrouver confiance en soi et changer de vie s’avère une phase très difficile à aborder. Il existe cependant certains exercices qui sont destinés à nous encourager à cultiver et renforcer cette assurance. Dans cet article, nous vous proposons quelques-uns de ces exercices pour affirmer cette confiance en soi.

Vous pouvez vous fier à notre expertise dans le domaine pour éclairer le sujet et vous guider.

La confiance en soi est un concept de psychologie sur le jugement intrapersonnel. Pour une raison ou une autre, elle peut prendre un coup et être remise en question. Seuls des exercices adaptés peuvent permettre de la retrouver ou de la renforcer afin de tourner la page et aller d’un pas assuré de l’avant. Les plus connus sont le “ho’oponopono”, lekasàlà”, le deuxième accord toltèque et le travail.

Cet article vous livre quelques techniques simples sur :

  • Comment avoir confiance en soi ?
  • Comment renforcer la confiance en soi ?

Munissez-vous de courage, d’un stylo et d’une feuille, car nous allons vous faire sortir de votre zone de confort et vous aider à affronter vos peurs.

exercice-confiance-en-soi-courage

Comment cultiver la confiance en soi ?

Nul ne naît avec la confiance en soi. Elle s’acquiert avec l’expérience et un profond travail personnel. Elle n’est pas à confondre avec l’estime de soi qui est une évaluation de sa propre personne. La confiance en soi est la capacité d’atteindre son objectif. Il est facile de la perdre et cela a des conséquences sérieuses sur l’épanouissement, l’accomplissement et le développement personnel.

L’un des exercices pour travailler la confiance en soi est le «ho’oponopono». C’est une méthode hawaïenne venant d’Hawaï qui consiste à corriger ce qui est erroné en soi pour se refaire une belle image de soi. Elle peut s’employer seule ou à plusieurs, et se base sur une série de dialogues. La première étape consiste à reconnaître que vous manquez de confiance, et à identifier les événements qui y ont concouru. La deuxième consiste à regagner l’estime de votre propre personne. Pour finir, il faut être capable de s’accepter tel qu’on est.

Un autre exercice pour gagner en confiance en soi est le « kasàlà». C’est une méthode et un état d’esprit prôné par Jean Kabuta, un professeur de littérature. Il consiste à accepter toutes les facettes de votre personnalité. Autrement dit, il consiste à énumérer sur du papier, toutes vos qualités, à la fois physiques et morales. C’est une sorte d’auto-louange, qu’il faut ensuite pouvoir lire à des amis.

confiance-en-soi-amour-propre

Comment renforcer la confiance en soi ?

Une chose est de cultiver la confiance en soi. Une autre est de la renforcer. Cette dernière étape étant plus facile parce qu’elle dépend de la première. Il faut donc avant de prétendre développer votre confiance en soi, prendre le temps au préalable d’en avoir un peu.

Don Miguel Ruiz, grâce à la profonde culture ancestrale des toltèques a su élaborer une méthode appelée les « quatre accords toltèques ». Nous nous intéresserons ici au deuxième accord celui qui préconise de protéger sa confiance en soi. Cet accord suggère qu’il faut se libérer de tous les sentiments de culpabilité. Cela évite en effet de douter de soi.

Un autre exercice pour renforcer votre assurance est « le travail ». Il consiste à se remettre en cause et à éliminer toute pensée négative. Il s’agit ici, de mettre par écrit ou à dire à haute voix, trois questions auxquelles il faut répondre. D’abord, il faut se demander si la pensée que vous avez est justifiée ; puis vous demander si elle est nécessaire. La plus importante de ces questions est : cette réflexion vous empêche-t-elle d’évoluer ?

relaxation-positivité-optimisme

Que retenir sur les exercices pour cultiver et renforcer la confiance en soi ?

Il est primordial de retenir que, pour qu’un des nombreux exercices fonctionne, il faut tout d’abord se mettre dans les bonnes dispositions. Mais par-dessus tout admettre son besoin. Il faut ensuite non seulement cultiver la confiance en soi pour ne pas végéter dans la dépression, mais aussi et surtout la renforcer pour ne pas la voir un jour flancher.